Menu des pages
TwitterRssFacebook
Menu des catégories

Posté par le 10 jan 2013 dans Culture | 4 commentaires

Etudier aux Etats-Unis, est-ce que c’est mieux qu’étudier en France ? (2/2)

Etudier aux Etats-Unis, est-ce que c’est mieux qu’étudier en France ? (2/2)


Dans la première partie de cet article, je vous expliquais pourquoi c’est mieux d’étudier aux Etats-Unis, alors pour rétablir la balance dans cet article je vais vous parler des avantages du système français.


Pourquoi c’est mieux d’étudier en France ?


Alors comme dans la vie, rien n’est ni tout blanc ni tout noir, il y a aussi des choses qui sont mieux en France. Je ne suis pas le genre de personne qui, sous prétexte qu’elle vit à l’étranger (et en plus aux USA), trouve que tout est nul en France. Bien au contraire, french things first, en France on peut quand même être fiers de deux ou trois choses.

La qualité de l’enseignement

Et oui, contrairement à ce qu’on pourrait penser et ca n’engage que moi, mais je pense qu’en France l’enseignement est de meilleure qualité qu’aux Etats-Unis et que les étudiants sont mieux préparés à entrer dans le monde du travail à la fin de leurs études. Alors bien sûr, il y a d’excellentes universités ici aux Etats-Unis qui sont de vraies usines à Prix Nobels mais qui sont aussi impénétrables pour le commun des mortels (j’exagère un peu) mais pour ce qui est de la majorité des universités américaines, les établissements français n’ont pas à rougir.

Nous les Français et plus généralement les Européens, nous sommes presque vus comme des génies aux Etats-Unis et ce n’est pas parce que nous avons des capacités surnaturelles mais c’est parce que nous avons été formés par un système efficace. Aux USA, égocentrisme oblige, les cours d’histoire, de géographie ou de langues étrangères sont assez négligés donc il n’est pas rare de voir des gens qui vous disent que l’Afrique est un pays ou qui ne connaissent pas les dates de la seconde guerre mondiale (Bac +3/4 quand même). La majorité des tests s’effectue sous forme de Questions à Choix Multiples donc beaucoup compte sur leur bonne étoile. La dissertation est d’ailleurs le pire cauchemar de tous les étudiants américains. Sinon comme je l’expliquais, il n’est pas rare que les professeurs donnent les questions du test avant le test ou que l’on puisse utiliser son livre pendant le contrôle. Aussi, comme on sait que tout est question de réseau, si on connaît des gens qui on suivi le cours au semestre précédent, il est bien facile de se procurer les test, que les professeurs ne changent jamais, avant les examens. Enfin, si on a un travail ou un rapport à faire à la maison, il y a souvent la possibilité de se faire corrigé gratuitement l’orthographe de son devoir avant de le rendre en allant au learning center, des fois, je crois rêver !

Je pourrais vous en parler des heures mais tout ça pour dire que quand on est habitués au système français et à ses dissertations – à un système dans lequel l’étudiant a pour mission d’étudier et où il est ensuite testé sur ses connaissances – et qu’on arrive aux Etats-Unis, tout devient beaucoup plus facile !

Des frais de scolarité raisonnables

Un autre gros avantage du système français et qu’il offre la possibilité d’étudier à tout le monde, je n’irai pas jusqu’à qualifier ça d’égalité des chances mais c’est toujours mieux qu’aux Etats-Unis. Aux Etats-Unis les universités sont très très très très chères et les rares écoles publiques de très mauvaise qualité. Alors si vous voulez venir étudier aux USA, commencez le sport dès aujourd’hui et quand vous attendrez un niveau convenable, vous serez peut-être recrutés dans une université et une bourse vous sera accordée si vous avez de bons résultats scolaires. Alors bien sur il y a des bourses pour certains étudiants, les fameuses scholarships, mais il faut ensuite payer le logement et tous les frais annexes tels que les livres qui peuvent être assez onéreux.

Donc là vous vous dites que je suis riche, j’aimerais mais non… Dans mon cas c’est mon école française qui paye. Moi j’ai quand même payé mon école de commerce en France (et je trouvais déjà que c’était cher) mais ici c’est la folie. Pour mon université américaine qui n’est pas une des plus chères, les frais s’élèvent à $14.000 par semestre pour seulement 4 classes soit 12 heures de cours. Donc si vous comptez qu’un étudiant américain suit au moins 6 cours par semestre pendant 8 semestres minimum, on arrive facilement à $150.000 sans compter le logement ! Ne me demandez pas comment ils payent… Je pense que certains ont des bourses en tant que sportifs, d’autres comptent sur papa et maman mais beaucoup travaillent les soirs et les week-ends ou font des emprunts. Les salaires à l’embauche sont souvent plus élevés mais personnellement, je trouve ça hors de prix !

Conclusion

Pour conclure cet article en deux volets, je voudrais vous rappeler une fois de plus que l’herbe n’est pas toujours plus verte chez le voisin. Je n’aurais pas imaginé mais le niveau dans la plupart des universités américaines est plus faible que le niveau en France. Après il est vrai que les universités américaines jouissent d’une certaine réputation qui sera toujours un atout pour votre CV.

Le campus, les infrastructures, la culture, les professeurs, sont autant de choses qui font qu’étudier aux Etats-Unis peut-être mieux qu’étudier ne France mais attention, tout a un prix. Pour pouvoir étudier aux USA il faut en avoir les moyens !

Alors vous qui avez étudié aux Etats-Unis et en France, qu’est-ce que vous en pensez ?


A lire dans la même catégorie :


4 Commentaires

  1. Les Universités en France ne sont pas ouf, c’est certain. Du coup on ne peut pas comparer les universités américaines à celles en France. Au final, elles équivalent davantage à nos écoles privées type business school je trouve, non ?

    • Salut Guillaume,

      Oui les université américaines peuvent être comparées à nos business schools mais en France on a tout de même un système parallèle, le système public qui a au moins l’avantage d’être accessible au plus grand nombre ! Après y-a-t-il une grosse différence au niveau de la qualité de l’enseignement entre les établissements public et les établissements privés, c’est un autre débat !

      A bientôt,

      Nadège

  2. Alors alors, que dire ? Tu as tout dit !
    Pour leur frais la plupart ont droit à une aide de l’école, s’ils étudient dans l’état dans lequel ils résident ils peuvent prétendre à une aide aussi, sinon ils font des prêts dans plusieurs banques. Il est clair qu’au niveau « qualité/prix » (bon okay on parle d’éducation mais bon) notre système is way more better. However, les universités américaines sont à tester si on en a l’opportunité, rien que pour avoir un campus aménagé pour les étudiants et autres avantages.

    • Haha Judith, way more better ! Mais bon c’est la classe de dire que t’as étudié à Miami ;)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Etudier aux Etats-Unis : Se mettre à l’abris avec une bonne assurance | Miami, tout savoir ! - [...] vous le savez, j’ai étudié neuf mois aux USA donc j’ai moi aussi été confrontée à la problématique des …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>