Menu des pages
TwitterRssFacebook
Menu des catégories

Posté par le 15 oct 2012 dans Culture | 4 commentaires

Les élections aux Etats-Unis, comment ça marche ?

Les élections aux Etats-Unis, comment ça marche ?


Comme vous le savez surement, en ce moment la campagne électorale américaine bat son plein. Alors après avoir assisté à la campagne présidentielle en France, j’ai débarqué aux Etats-Unis, au bord de l’overdose politique, mais je vais quand même essayer de vous expliquer simplement comment fonctionne l’élection présidentielle au pays de l’oncle Sam. Si en France les candidats se présentent et celui qui reçoit le plus de voix est élu, aux USA ont a décidé de se compliquer un peu plus la vie…

Un scrutin indirect

Dans un premier temps il est important de noter que les règles du jeu varient en fonction des Etats donc chacun fait un peu ce qu’il veut mais en règle générale l’élection s’effectue en plusieurs étapes que je vais vous décrire de façon très simplifié.

  1. Au début de l’année, les militants de chaque parti (démocrates et républicains) désignent leur candidat lors des primaires. Dans certains Etats, les primaires sont « ouvertes » à tous les électeurs et même ceux qui ne sont pas militant d’un parti peuvent choisir le candidat
  2. Les représentants élus se réunissent lors des grandes conventions nationales pour choisir le président et le vice président qui se présenteront pour gouverner le pays.
  3. L’Election Day, le mardi qui suit le premier lundi de novembre (c’est vrai pourquoi faire simple et dire le deuxième mardi du mois par exemple…), est le jour ou les électeurs élisent les « grands électeurs ». L’État le plus peuplé, la Californie, dispose de 55 votes, alors que les huit États les moins peuplés n’en ont que 3 chacun.
  4. Les grands électeurs se réunissent dans chaque Etat afin d’élire le président et le vice président des Etats-Unis. C’est un scrutin indirect, ce ne sont pas les électeurs qui votent directement pour le président.

L’importance stratégique de la Floride

La Floride est un des Etats des plus convoités si ce n’est le plus convoité mais laissez moi vous expliquer pourquoi. La règle veut que dans la plupart des Etats le système électoral donne toutes les voix (« the winner-take-all system ») de l’État au candidat arrivé le premier. C’est comme ça que l’on explique la disparité entre les résultats des électeurs qui sont en général voisins entre Républicains et Démocrates, et les résultats des grands électeurs qui donnent une majorité souvent écrasante à l’un des candidats. Ainsi en 2000, Bush a obtenu moins de voix qu’Al Gore mais avec cette règle du gagnant qui l’emporte les 550 voix d’avance que Bush a officiellement obtenues en Floride lui permirent d’obtenir tous les grands électeurs de cet État et de remporter l’élection au niveau fédéral. Ce fut très serré en Floride (et un peu louche pour certains) et à quelques voix près la Floride basculait et Bush perdait l’élection.

L’enjeu stratégique réside dans le fait que la Floride soit un des « Swing States » c’est-à-dire un Etat qui peut basculer du coté démocrate aussi bien que du coté républicain. C’est aussi le quatrième Etat possédant le plus de grands électeurs (27) après la Californie (55), le Texas (34) et New York (31). Ainsi on ne verra pas les candidats dépenser beaucoup de temps et d’argent dans leur campagne au Texas ou à New York car ils savent que le Texas envoie des délégués républicains et l’Etat de New York envoie des démocrates. Par contre, si on regarde les dépenses publicitaires de la campagne par Etat avec 55 millions de dollars dépensés par les républicains et 49 millions par les démocrates, c’est la Floride qui apparaît comme l’Etat le plus disputé ! Les flyers dans la boîte au lettre tous les jours et les pubs des candidats avant mes vidéos Youtube, j’en peux plus moi !

En conclusion

Aux Etats-Unis, les élections c’est compliqué. A la base c’était pour assurer la séparation des pouvoirs et la pérennité de la démocratie mais il s’avère que plus un système est compliqué et plus il a de failles. Enfin, à noter aussi qu’aux USA, en moyenne, ce sont seulement 60% des gens qui vont voter donc allez s’y amis politiciens, vous avez de la marge !


A lire dans la même catégorie :


4 Commentaires

  1. Merci d’avoir confirmé ce que je pensais déjà. J’avais aussi entendu que la répartition des grands électeurs avait été fait il y a beaucoup d’années, et que les pays démographiquement dynamiques (ex: Floride, Californie) sont bien moins représentés que certains états peu peuplés du centre des USA (le ratio nombre de grands électeurs/nombre d’habitants). Toujours vrai? A bientôt :)

  2. Toi qui à la chance de vivre cela de l’intérieur, quelle est l’ambiance générale en ce moment à Miami par rapport aux élections? Et ton université?

    • Merci pour tes précisions. C’est clair que les Américains doivent commencer à saturer, car d’après ce que disent les médias français, ça bourrine un max en ce qui concerne les pubs tv pour les 2 candidats. Ils estiment que les élections aux USA vont coûter plus de 2 Milliards d’euros soit environ 20 fois plus qu’en France!

  3. Ce qui est étonnant avec ce système, c’est qu’on peut être élu président des USA avec moins de 50% des voix, comme George W Bush. Théoriquement, avec 25% des voix (50,1% de voix dans des Etats représentant 50,1% des grands électeurs) on peut être président aux USA…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>